MAURICE BARRES  ; Autour de Jeanne d’Arc & cinq articles de guerre; 164 pages  ; édition bibliophile numérotée, tirage limité à 1500 exemplaires  ; reproduction de la couverture de l’édition originale  ; photo de Maurice Barrès à  la fête de Jeanne d’Arc en 1913  ; reproduction de la Lettre-Preface au Sous-Lieutenant Edouard Champion, Peloton de Mitrailleuses, 26e Bataillon de Chasseurs à Pied Secteur 169  ; format 14,5 x 20  ; 6 illustrations.

Précieux document que ce Autour de Jeanne d’Arc, publié pour la première fois en 1916.

Cette collection de textes nous fournit nombre d’informations sur la mise en œuvre et l’instauration de la Fête Nationale de sainte Jeanne d’Arc, et nous permet de partager les considérations originales de l’auteur sur l’enfance de Jeanne et le pays qui l’a vue grandir.

   Cet ouvrage est également un poignant voyage dans le temps, qui nous replonge dans l’atmosphère de la terrible Grande Guerre. Afin de pousser un peu plus loin ce voyage, nous avons adjoint aux textes sur sainte Jeanne d’Arc cinq « articles de guerre ». Le premier est un témoignage sur la mort de Charles Péguy qu’un compagnon d’armes du poète a envoyé à Barrès. Le deuxième, sur le mode des interviews de Jules Huret, est le compte-rendu d’une visite effectuée par Félicien Pascal chez Maurice Barrès. Suit Le Langage des Poilus  qui nous rappelle ce que notre vocabulaire familier doit à l’argot des Poilus (Pour notre part, peut-être est-ce parce que, enfant, nous allions souvent en vacances près du Chemin des Dames, toujours est-il que ces mots de Poilus semblent toujours avoir fait partie de notre vocabulaire). Des poilus, il est toujours question dans le quatrième et le cinquième textes : Les Saints de la France et La Fête du Poilu  ; troublants textes qui nous transportent chez les aïeux de ces guerriers - les compagnons de bataille et de bivouacs de Jeanne d’Arc - et qui, en nous faisant toucher du doigt le particularisme français, nous font comprendre l’importance de notre Sainte Nationale pour notre pays.
45 euros + 12 euros de port